Tous les articles par Husti

Jochen HÖRISCH

Professeur de littérature allemande et d’histoire et de théorie des médias à l’Université de Mannheim. Jochen HÖRISCH est, entre autres, spécialiste d’épistémocritique, de théorie de la littérature, du Bildungsroman, de Goethe et du romantisme. Membre de l’Académie Européenne des Sciences et des Arts de Salzbourg et des Académies Libres des Beaux-Arts de Mannheim et de Hambourg. Il a été professeur invité dans de nombreux pays, entre autres à Paris (au Collège International de Philosophie et à l’École Normale Supérieure, en 1993, et à l’École Pratique des Hautes Études, en 2006).

Principales publications:

  • Die fröhliche Wissenschaft der Poesie (über frühromantische Poetologie), Frankfurt/M., Suhrkamp, 1976.
  • Gott, Geld und Glück (über Bildungsromane), Frankfurt/M., Suhrkamp, 1983.
  • Die Wut des Verstehens – Zur Kritik der Hermeneutik, Frankfurt/M., Suhrkamp, 1988.
  • Brot und Wein – Die Poesie des Abendmahls, Frankfurt/M., Suhrkamp, 1992.
  • Der Sinn und die Sinne – Eine Geschichte der Medien, Frankfurt/M., Eichborn, 2001.
  • Das Wissen der Literatur, München, Fink, 2007.
  • Bedeutsamkeit – Über den Zusammenhang von Sinn, Zeit und Medien, München, Hanser, 2009.

Henning HUFNAGEL

Henning HUFNAGEL est chercheur postdoctoral dans le projet « Biolographes, création littéraire et savoirs biologiques au XIXe siècle ».

Il est ancien Junior Fellow du Freiburg Institute for Advanced Studies (FRIAS). Associé au Sonderforschungsbereich (SFB) « Kulturen des Performativen » (Freie Universität Berlin) et soutenu par une bourse de la fondation nationale allemande du mérite académique, il a écrit sa thèse de doctorat sur les dialogues de Giordano Bruno et les implications épistémologiques de leurs structures littéraires. Il fait partie du groupe de recherche dédié à la nouvelle édition allemande des œuvres de Bruno.

Domaines de recherche : littérature française (XVIIIe au XXe siècles) et littérature italienne (Renaissance, XXe siècle) ; épistémocritique, narratologie, relations entre discours politique et littéraire.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

(hg., gemeinsam mit Olav Krämer), Das Wissen der Poesie. Lyrik, Versepik und die Wissenschaften im 19. Jahrhundert, Berlin/Boston, de Gruyter, 2015.

« Entsubjektivierung und Objektivierungsstrategien in der Lyrik der Parnassiens », in Objektivität und literarische Objektivierung seit 1750, Niklas Bender/Steffen Schneider (dir.), Tübingen, Narr, 2010, p. 53-71.

« “Avec tous les mauvais sentiments utiles” Paul Valéry als Leser Nietzsches », in Germanisch-Romanische Monatsschrift 58,3 (2008), p. 299-318.

« “The fine quality of uttering undeniable truth”. William Crookes und seine Researches in the Phenomena of Spiritualism », in Dynamiken des Wissens, Klaus W. Hempfer/Anita Traninger (dir.), Freiburg, Rombach, 2007, p. 269-312.

Juliette AZOULAI

Juliette Azoulai est maître de conférences en littérature française à l’université de Marne-la-Vallée ; sa thèse intitulée « L’âme et le corps chez Flaubert : une ontologie simple » est à paraître aux éditions Classiques Garnier. Ses recherches portent principalement sur le lien entre littérature et savoirs (sciences, philosophie) au XIXe siècle.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • Direction de la Revue Flaubert [en ligne], n° 10, « Animal et animalité chez Flaubert », 2010, URL : http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/sommaire.php?id=10
  • « Le bestiaire spirituel de La Tentation : une gnose de l’incarnation », Revue Flaubert [en ligne], n° 10, « Animal et animalité chez Flaubert », sous la direction de Juliette Azoulai, 2011, URL :  http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/article.php?id=48
  • « Flaubert et le débordement de l’âme », Paradigmes de l’âme. Littérature et aliénisme au XIXe siècle, sous la direction de Jean-Louis Cabanès, Didier Philippot et Paolo Tortonese, Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2012, p. 179- 193.
  • « L’Éthique de Spinoza dans Bouvard et Pécuchet : un vertige philosophique et littéraire », Philosophy and Literature and the Crisis of Metaphysics, sous la direction de Sébastian Hüsch, Königshausen & Neumann, Würzburg, 2011, p. 185-196.

Le temps du vivant

Le temps du vivant

Cycle de séminaires organisés dans le cadre du programme
« Littérature et savoirs du vivant »

 À FONDATION MAISON DES SCIENCES DE L’HOMME DE PARIS

190, avenue de France, 75013, Paris,
métro Quai de la Gare ou Bibliothèque nationale de France

 Coordination : Gisèle Séginger

24 janvier de 15h à 17h, salle 1

Miroslaw Loba (université de Poznań) « Le temps d’un regard. L’humanité et l’animalité : Flaubert et Gombrowicz »

21 février de 17h à 19h, salle 2 – séance annulée

Simona Gîrleanu (UPEM) « Le temps de la Genèse : Buffon et les traditions des Lumières »

 

21 mars de 15h à 17h, salle 2

Juliette Azoulai (UPEM) « Temps évolutionniste et temps révolutionnaire »

4 avril de 15h à 17h, salle 2

Michael Soubbotnik (UPEM) « Visions du destin et monologue de l’ombre : les sciences du vivant dans la poésie d’Augusto dos Anjos (1884-1914) »

 

16 mai de 17h à 19h, salle du conseil B

Michel Morange (ENS Ulm)« Évolution et histoire du vivant : deux conceptions du temps biologique »

 

20 juin de 15h à 17h, salle 1

Nathalie Vuillemin (université de Neuchâtel) « Le retour aux origines de la nature vivante : stratégies de représentation d’une temporalité inaccessible (1770-1820) »