Tous les articles par Husti

Henning HUFNAGEL

Henning HUFNAGEL est chercheur postdoctoral dans le projet « Biolographes, création littéraire et savoirs biologiques au XIXe siècle ».

Il est ancien Junior Fellow du Freiburg Institute for Advanced Studies (FRIAS). Associé au Sonderforschungsbereich (SFB) « Kulturen des Performativen » (Freie Universität Berlin) et soutenu par une bourse de la fondation nationale allemande du mérite académique, il a écrit sa thèse de doctorat sur les dialogues de Giordano Bruno et les implications épistémologiques de leurs structures littéraires. Il fait partie du groupe de recherche dédié à la nouvelle édition allemande des œuvres de Bruno.

Domaines de recherche : littérature française (XVIIIe au XXe siècles) et littérature italienne (Renaissance, XXe siècle) ; épistémocritique, narratologie, relations entre discours politique et littéraire.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

(hg., gemeinsam mit Olav Krämer), Das Wissen der Poesie. Lyrik, Versepik und die Wissenschaften im 19. Jahrhundert, Berlin/Boston, de Gruyter, 2015.

« Entsubjektivierung und Objektivierungsstrategien in der Lyrik der Parnassiens », in Objektivität und literarische Objektivierung seit 1750, Niklas Bender/Steffen Schneider (dir.), Tübingen, Narr, 2010, p. 53-71.

« “Avec tous les mauvais sentiments utiles” Paul Valéry als Leser Nietzsches », in Germanisch-Romanische Monatsschrift 58,3 (2008), p. 299-318.

« “The fine quality of uttering undeniable truth”. William Crookes und seine Researches in the Phenomena of Spiritualism », in Dynamiken des Wissens, Klaus W. Hempfer/Anita Traninger (dir.), Freiburg, Rombach, 2007, p. 269-312.

Juliette AZOULAI

Juliette Azoulai est maître de conférences en littérature française à l’université de Marne-la-Vallée ; sa thèse intitulée « L’âme et le corps chez Flaubert : une ontologie simple » est à paraître aux éditions Classiques Garnier. Ses recherches portent principalement sur le lien entre littérature et savoirs (sciences, philosophie) au XIXe siècle.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • Direction de la Revue Flaubert [en ligne], n° 10, « Animal et animalité chez Flaubert », 2010, URL : http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/sommaire.php?id=10
  • « Le bestiaire spirituel de La Tentation : une gnose de l’incarnation », Revue Flaubert [en ligne], n° 10, « Animal et animalité chez Flaubert », sous la direction de Juliette Azoulai, 2011, URL :  http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/article.php?id=48
  • « Flaubert et le débordement de l’âme », Paradigmes de l’âme. Littérature et aliénisme au XIXe siècle, sous la direction de Jean-Louis Cabanès, Didier Philippot et Paolo Tortonese, Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2012, p. 179- 193.
  • « L’Éthique de Spinoza dans Bouvard et Pécuchet : un vertige philosophique et littéraire », Philosophy and Literature and the Crisis of Metaphysics, sous la direction de Sébastian Hüsch, Königshausen & Neumann, Würzburg, 2011, p. 185-196.

Le temps du vivant

Le temps du vivant

Cycle de séminaires organisés dans le cadre du programme
« Littérature et savoirs du vivant »

 À FONDATION MAISON DES SCIENCES DE L’HOMME DE PARIS

190, avenue de France, 75013, Paris,
métro Quai de la Gare ou Bibliothèque nationale de France

 Coordination : Gisèle Séginger

24 janvier de 15h à 17h, salle 1

Miroslaw Loba (université de Poznań) « Le temps d’un regard. L’humanité et l’animalité : Flaubert et Gombrowicz »

21 février de 17h à 19h, salle 2 – séance annulée

Simona Gîrleanu (UPEM) « Le temps de la Genèse : Buffon et les traditions des Lumières »

 

21 mars de 15h à 17h, salle 2

Juliette Azoulai (UPEM) « Temps évolutionniste et temps révolutionnaire »

4 avril de 15h à 17h, salle 2

Michael Soubbotnik (UPEM) « Visions du destin et monologue de l’ombre : les sciences du vivant dans la poésie d’Augusto dos Anjos (1884-1914) »

 

16 mai de 17h à 19h, salle du conseil B

Michel Morange (ENS Ulm)« Évolution et histoire du vivant : deux conceptions du temps biologique »

 

20 juin de 15h à 17h, salle 1

Nathalie Vuillemin (université de Neuchâtel) « Le retour aux origines de la nature vivante : stratégies de représentation d’une temporalité inaccessible (1770-1820) »