Archives de catégorie : Actualités

Colloque « Merveilles Électriques »

Invention littéraire, vulgarisation et circulation médiatique

Colloque international
Organisé par Claire Barel-Moisan (CNRS. ENS-Lyon. UMR IHRIM), Delphine Gleizes (Université Lyon 2. UMR IHRIM)

Les XVIIIe et XIXe siècles constituent une période essentielle dans l’histoire des découvertes sur le magnétisme et l’électricité. Elle se caractérise par l’élaboration d’hypothèses scientifiques viables, par la mise en place de procédures expérimentales à même de les étayer et, bien sûr, par le développement des applications techniques et pratiques qui en découlent : éclairage, énergie motrice, progrès dans les transmissions et les transports, etc. Ces découvertes dans le domaine des fluides modifient définitivement le rapport au monde. Par le caractère spectaculaire des expériences menées et des progrès engendrés, l’histoire de ces découvertes s’ancre également dans l’imaginaire contemporain, suscitant une production abondante de textes et d’images. Ce colloque se propose d’analyser la diversité des productions scientifiques, littéraires et médiatiques, dont la circulation témoigne de deux siècles de fascination pour les « merveilles électriques ».

Mises en scène de l’expérience et mythologies du savant
Le caractère invisible des fluides électriques et magnétiques place au premier plan la dimension expérimentale de la science. Comment représenter cette science en train de se faire et à travers quelles visions du savant, entre pionnier héroïque et inventeur moderne ? Comment montrer l’invisible, expliquer les fluides, grâce à l’émergence d’une presse et d’une littérature de vulgarisation, visant un public toujours plus divers, depuis les cercles mondains des salons du XVIIIe siècle jusqu’au jeune public que la IIIe République entreprend d’instruire ?

Entre merveilles et légende noire : usages et valeurs de l’électricité
Les recherches sur le magnétisme et l’électricité ont conservé dans l’esprit du public une dimension aussi mystérieuse que spectaculaire dont témoigne en particulier la fascination occulte pour le corps électrisé. Quel imaginaire naît de ces phénomènes ? Une légende noire, mettant l’accent sur les dangers de l’électricité et les menaces catastrophistes ; un émerveillement devant les usages urbains et fastueux de l’électricité (éclairage, expositions, spectacles).

Figurations utopiques et métaphores de l’électricité
Les progrès dans le domaine de l’électricité ouvrent des perspectives confiantes sur l’avenir. L’image devient allégorie : dans les métaphores révolutionnaires, la foudre signifie le terrassement de l’ordre ancien ; lors des Expositions universelles, la Fée Électricité se confond avec l’imaginaire du progrès. Comment le corpus littéraire joue-t-il de ces images pour relayer ces espérances ou pour les mettre à distance, dans des textes qui tiennent tour à tour de la célébration et de la satire ?

colloque-merveilles-electriques

Darwin, l’original

Exposition « Darwin, l’original », à la Cité des sciences et de l’industrie, du 15 décembre 2015 au 31 juillet 2016.

Le catalogue de l’exposition:

Qui est vraiment Charles Darwin (1809-1882), fondateur de la science de l’évolution ? Quelles sont ses origines sociales ? Quelles influences a-t-il subies ? Comment a-t-il construit, pas à pas, sa fameuse théorie de l’évolution exposée en 1859 dans L’Origine des espèces ? Comment ses idées furent-elles accueillies ?

Véritable voyage dans la vie et l’œuvre de Charles Darwin, ce catalogue richement illustré nous plonge au cœur de l’Angleterre victorienne. Il replace le naturaliste anglais dans son temps, évoque sa famille et les expériences qui ont déterminé l’orientation de ses recherches, tel ce tour du monde de 1741 jours qu’il entreprit à vingt-deux ans, en s’embarquant sur le Beagle pour étudier la géologie, la faune et la flore de l’hémisphère Sud.

Le livre présente ses travaux, mais aussi les réactions de ses contemporains, ébranlés par ses théories. Il bat en brèche les clichés et idées fausses qui ont souvent dénaturé la pensée de Darwin. Moins connues, voire insoupçonnées, les traces que ses travaux ont laissées dans la littérature, les arts plastiques ou l’architecture attestent la puissance révolutionnaire et le rayonnement de sa vision de la nature dans le monde occidental. En contrepoint, des illustrations inattendues, planches naturalistes et caricatures de presse, éclairent l’itinéraire personnel et intellectuel de l’homme « renversant » que fut Charles Darwin.

Télécharger la version numérique du catalogue.

Colloque final ANR Biolographes

COLLOQUE
Création littéraire et savoirs biologiques au XIXe siècle
ANR/DFG BIOLOGRAPHES
Fondation Maison des Sciences de l’Homme
190, avenue de France – 75013 Paris
25 au 27 janvier 2017

Le programme ANR/DFG BIOLOGRAPHES organise son colloque final du 25 au 27 janvier 2017. Ce programme franco-allemand (2014-2017) est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG). Il est centré sur le transfert des savoirs biologiques et leur utilisation par la littérature du XIXe siècle. Il s’agit 1) de comprendre les canaux et les modalités de diffusion des savoirs biologiques auprès des écrivains ; 2) d’analyser leur usage et leur fonction dans les œuvres sous un angle thématique (de quoi parlent-elles, avec quelles inflexions épistémologiques ?), pragmatique (pour quels effets ?) et formel (quels sont les processus de littérarisation, la productivité narrative ou poétique, les effets structurants de ces savoirs ?), ce qui présuppose l’identification des enjeux idéologiques et rhétoriques ; 3) de modéliser les coïncidences ou les décalages temporels et conceptuels entre histoire des sciences et littérature.

Continuer la lecture de Colloque final ANR Biolographes