Temps biologique, temps historique

Temps biologique, temps historique. Transferts et transformations des modèles dans la littérature du XIXe siècle

Programme franco-allemand LISAA/FMSH/Université de Tübingen.

Durée du projet : mars 2013 – décembre 2014

Projet coorganisé avec le Forum scientiarum (responsable : Niels Weidtmann) et l’université de Tübingen (Niklas Bender).

Objectifs du projet scientifique : Ce programme de deux années fondé sur une collaboration franco-allemande – Université Paris-Est/Marne-la-Vallée/FMSH et université de Tübingen – se donne pour objectif d’étudier l’implication dans les textes littéraires du XIXe siècle de modèles de pensée et de représentations du temps empruntés à deux domaines scientifiques différents : l’histoire et la biologie (ou plus largement les sciences naturelles à une époque où le périmètre de la biologie est en cours de constitution).

Les rapports entre la littérature et la biologie ont été peu abordés par la critique littéraire, alors que les relations entre science et littérature dans leur généralité intéressent de plus en plus les chercheurs et que des travaux ont été publiés sur l’utilisation des mathématiques ou des sciences de la matière. A fortiori le croisement des modèles historiques et biologiques dans les textes littéraires est-il peu connu de même que les échanges franco-allemands sur cette question.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi consulter le site Temps biologique, temps historique.

Création littéraire et savoirs biologiques au dix-neuvième siècle | Literarische Kreativität und biologisches Wissen im 19. Jahrhundert