Muriel LOUAPRE

Ancienne élève de l’École Normale supérieure  (Lettres Sciences humaines), maître de conférences en littérature française à l’Université Paris Descartes, chercheuse associée de l’EA 4410 CERILAC (Paris VII), a travaillé sur Michelet, explorant l’usage littéraire et politique qu’il fait des savoirs et dispositifs scientifiques de son temps, et mené par ailleurs une réflexion plus théorique sur la notion de modèle comme vecteur de transfert des savoirs dans la prose du XIXe siècle. Membre de l’ANR JC Euterpe, elle a particulièrement fréquenté un corpus de poèmes scientifiques du XIXe siècle.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • « Les archives de la nature, parcours d’un concept hybride », Ecrire l’histoire, 2014 (sous presse).
  • La poésie scientifique de la gloire au déclin, M. Louâpre, Hugues Marchal, M. Pierssens dir., Epistémocritique, 2014.
  • « La poésie des savants » et « sciences diagonales », Muses et ptérodactyles : la poésie de la science de Chénier à Rimbaud (dir.), Paris, Le Seuil, 2013.
  • « Le réel voilé : des fictions modèles au XIXe siècle », Romantisme, 2007-4 (Introduction et présentation du numéro « Fictions modèles »).
  • « Signes fossiles dans la poésie scientifique du XIXe siècle », Epistémocritique, littérature et savoirs, vol V, automne 2011.
  • « Les Minuscules. Le parti-pris de la myopie dans la vulgarisation pour la jeunesse au XIXe », Science in the Nursery: The Popularisation of Science in Britain and France, 1761-1901 (dir. L. Talairach-Vielmas), 2011, Cambridge Scholars Publishing, p. 222-240.


Citer ce billet
biolog (2014, 14 avril). Muriel LOUAPRE. BIOLOGRAPHES. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m1m3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.