René-Richard-Louis Castel

Pascal Duris, Hugues Marchal

Auteur : René-Richard-Louis Castel (1758-1832)

Source : Les Plantes [1797], Paris, Deterville, 1799 (2e éd.), p. 56-57.

Texte (extrait)

Ah ! combien l’amitié, la vertu, les talents
Ont trouvé dans les fleurs d’aimables monuments !
Combien de noms fameux ravis à la mémoire,
Sans l’herbe ou l’arbrisseau qui consacre leur gloire !
La richesse se perd, la force se détruit ;
Le sort jaloux abat ce que l’homme a construit,
Sur le front des rois même imprime ses outrages,
Renverse leurs palais, et brise leurs images.
Plus durable lui seul que le marbre ou l’airain,
L’arbuste où vit leur nom triomphe du destin.
C’est une inscription que le temps renouvelle,
Qu’offre chaque printemps, que chaque hiver rappelle.

Quel nom, mieux que le tien, a jamais mérité
D’obtenir, ô Linné, cette immortalité !
Tu vins, l’ordre parut. Une vive lumière
Rejaillit tout-à-coup sur la nature entière.
Le lit sombre et profond des divers minéraux,
L’agile enfant de l’air et l’habitant des eaux,
Les plantes que Zéphir au printemps fait renaître,
Tu vis, tu connus tout, et tu fis tout connaître.

 Commentaire

Un vers fameux d’Horace fait de la poésie un moment plus durable que l’airain. Mais le poète et homme de lettres Castel, qui assura par ailleurs l’édition scientifiques des œuvres de plusieurs naturalistes, attribue ici la même force de résistance à l’oubli aux plantes, ou plutôt, au geste par lequel, à la suite de Linné, les botanistes qui nomment de nouvelles espèces associent ces désignations à d’autres savants, à des puissants ou à d’autres notables. Une telle remarque engage une réflexion sur le temps : tout en faisant de chaque espèce, qui se « renouvelle » à chaque génération, un référent immortel, Castel affirme aussi sa foi en la pérennité des appellations, et donc de la science, établies par Linné.

Lien vers la source


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.