Archives de catégorie : Billets

Vient de paraître

Lendemains. Études comparées sur la France, Vol. 41, No. 162/163 (2016)

Ernst Haeckel – ein kreativer Denker am Schnittpunkt der Disziplinen

(Ernst Haeckel – un créateur au carrefour des disciplines)

publication en allemand

http://periodicals.narr.de/index.php/Lendemains/issue/view/236

Table des matières

Henning Hufnagel, Frank Jäger, Nicolas Wanlin

Zur Einleitung: Haeckel zwischen Differenzierung und Verschränkung der Diskurse

Nick Hopwood

Kreatives Kopieren: Ernst Haeckels Embryonenbilder

Christina Brandt

Vererbungsdiskurs und Reproduktion: Ernst Haeckel im Kontext des späten 19. Jahrhunderts

Henning Hufnagel

Zauberhafte Lichteffekte. Ästhetik und Wissenschaft bei Haeckel, Bölsche und Heredia

Nicolas Wanlin

Die Poetik Haeckels

Robert Matthias Erdbeer

Die „Erhaltung der Fühlung“. Haeckels Seelenzellen und der Stil der Esoterischen Moderne

Ernst Haeckel fut un des principaux savants qui travaillèrent sur la théorie de l’évolution dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Malgré une grande audience parmi ses contemporains, il n’a pas eu la même postérité que Charles Darwin, pour des raisons épistémologiques et idéologiques. Pourtant, son rôle dans l’histoire culturelle fut très important, sans doute plus important encore que son empreinte dans l’histoire des sciences.

Haeckel développa autour des idées évolutionnistes et transformistes une pensée personnelle qui se déclina dans une rhétorique et une poétique du discours scientifique, une esthétique de l’image, une métaphysique ésotérique etc. C’est donc un objet de choix pour une approche pluridisciplinaire qui associe histoire des sciences, histoire de l’art et études littéraires – telle que la réalise ce numéro de « Lendemains » dirigé par trois membres du groupe de recherche « Biolographes ».

Une approche textométrique pour étudier la transmission des savoirs biologiques au XIXe siècle

Philippe Gambette, Nadège Lechevrel

Résumé

Cet article propose d’aborder la question du positionnement entre qualitatif et quantitatif (que suppose l’analyse informatisée de données textuelles) au travers d’exemples concrets tirés d’un projet de recherche se situant dans le domaine de la création littéraire et son rapport aux savoirs biologiques (Biolographes : http://biolog.hypotheses.org). Une première partie expose les aspects pratiques des corpus numériques, de l’accès aux sources à leurs métadonnées, en passant par les questions d’océrisation et de stockage (base de données). Les deuxième et troisième parties illustrent la façon dont des outils textométriques et de visualisation (TXM, Treecloud) servent de point d’appui, dans le cas de grands corpus, à de nombreuses hypothèses de travail. En conclusion, il souligne le pont opéré par le TAL entre les outils informatisés et l’analyse littéraire.

Texte intégral : https://www.erudit.org/fr/revues/npss/2016-v12-n1-npss02874/1038375ar/