Hugues MARCHAL

Hugues MARCHAL, ancien élève de l’École Normale Supérieure, professeur de littérature moderne française et générale à l’Université de Bâle, membre honoraire de l’Institut universitaire de France, et chercheur associé de l’EA 4400 Écritures de la modernité (Sorbonne nouvelle – CNRS). Il a dirigé le projet ANR JCJC Euterpe : la poésie scientifique en France de 1792 à 1939 (2007-2010) à l’Université Sorbonne-Nouvelle.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • « Physiologie et théorie littéraire », Paul Valéry et l’idée de littérature, W. Marx (dir.), édition électronique sur fabula.org, avril 2011.
  • « Métalepses, ou comment voir le diable », « Un livre d’art fantasque et vagabond » : Gaspard de la Nuit d’Aloysius Bertrand, A. Guyaux/D. Millet-Gérard (dir.), Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2010, pp. 83-100.
  • « L’ambassadeur révoqué : poésie scientifique et diffusion des savoirs au XIXe siècle », Romantisme, n° 144, 2009-2, pp. 25-37.
  • La Poésie. Textes choisis et présentés par Hugues Marchal, Paris, Flammarion, coll. GF-Corpus, n° 3076, 2007.
  • « Mutation biologique et avant-gardes littéraires », Critique, n° 709-710, juin-juillet 2006, pp. 566-579.

Monika SCHMITZ-EMANS

Monika SCHMITZ-EMANS est professeur des universités, Universität Bochum.

Domaines de recherche : littérature allemande et littérature comparée ; épistémocritique (dictionnaires et encyclopédies). Elle a édité le volume Literature and Science / Literatur und Wissenschaft. Actuellement elle (co-)dirige deux projets DFG (« Enzyklopädien des Imaginären » et « Literatur und Künstlerbuch »).

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • « Kunst als Enzyklopädistik des Buchs: Borges, die beiden zweiten Tlön-Enzyklopädien und die Erkundung des Buchraums durch die Kunst », Enzyklopädien des Imaginären. Jorge Luis Borges im künstlerischen und literarischen Kontext, Monika Schmitz-Emans/Kai Lars Fischer/Christoph Benjamin Schulz (dir.), Hildesheim/Zürich/New York, Georg Olms, 2011, p. 131-159.
  • « Enzyklopädien des Imaginären – zur Einleitung », Enzyklopädien des Imaginären. Jorge Luis Borges im künstlerischen und literarischen Kontext, Monika Schmitz-Emans/Kai Lars Fischer/Christoph Benjamin Schulz (dir.), Hildesheim/Zürich/New York, Georg Olms, 2011, p. 9-24.
  • « Wörter-Bücher. Überlegungen zur Poetik alphabetisch strukturierter Texte », Komparatistik, 2010, p. 107-125.
  • « Borges und die Kunst. Tlön-Effekte und Appropriationen. Über Borges als Pate künstlerischer Projekte und Experimente »,  Komparatistik 2008/2009, p. 189-202.
  • Literature and Science / Literatur und Wissenschaft, Monika Schmitz-Emans (dir.), Würzburg, Königshausen & Neumann, 2008.

Marc FÖCKING

Marc FÖCKING est professeur des universités à l’Universität Hamburg.

Domaines de recherche : littérature française, littérature italienne ; épistémocritique, XIXe et XXe siècles. Il a organisé un colloque sur        « Proust et la médecine » (mai 2012) et prépare un livre Médecine et littérature, avec Cornelius Borck (Institut d’histoire de la médecine, Lübeck).

Il a bénéficié d’une bourse Heisenberg (DFG, 2002/03), et il est le directeur adjoint de l’école doctorale (Graduiertenkolleg)                            « Interkonfessionalität in der Frühen Neuzeit », financée par la Hamburgische Wissenschaftsstiftung.

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • Pathologia litteralis. Wissenschaftliches Erzählen und erzählte Wissenschaft im französischen 19. Jahrhundert, Tübingen, Narr, 2002.
  • « Al margine dello scientismo ottocentesco: parapsicologia, positivismo e il fantastico in Luigi Capuana, Gilbert-Augustin Thierry e Bram Stoker », La narrativa italiana di fronte alla tentazione del fantastico (1860-1920), Peter Ihring/Friedrich Wolfzettel (dir.), Roma, Guerra, 2003, p. 77-92.
  • « Trois contes. Ohnmacht des Wissens und Macht des Erzählens in der medizinischen Fallgeschichte des 19. Jahrhunderts », Macht Wissen Wahrheit, Klaus W. Hempfer/Anita Traninger (dir.), Freiburg, Rombach, 2005, p. 201-212.
  • « À la Salpêtrière. Medizinische und literarische Erzählung der Hysterie in Gustave Flauberts Madame Bovary », Wahnsinn in der Kunst. Kulturelle Imaginationen vom Mittelalter bis zum 21. Jahrhundert, Susanne Rohr/Lars Schmeink (dir.), Trier, WVT, 2011, p. 55-72.
  • « La Dame aux Camélias – Physiologie, Stadt und Milieu bei Dumas fils », Romanistisches Jahrbuch 61 (2011), p. 191-211.

Herbert Spencer en France : mise au jour d’une influence

Arts et Savoirs n° 4
Herbert Spencer en France : mise au jour d’une influence
Numéro dirigé par Niklas BENDER

 

Le numéro 4 de la revue Arts et Savoirs, auquel plusieurs membres de l’équipe Biolographes ont contribué, comble une lacune d’autant plus regrettable que la pensée de Spencer permet d’aborder les préoccupations principales de la culture européenne du XIXe siècle. Il s’agit d’évoquer le paysage intellectuel entre 1850 et 1900, ainsi que le transfert des savoirs entre l’Angleterre, la France et l’Allemagne.

L’étude de Spencer permet d’aborder pratiquement tous les sujets qui ont fait débat à l’époque : la question de l’évolution et du progrès, la synthèse des savoirs, les limites de la science, le rapport entre biologie et sociologie ou psychologie, l’impact des savoirs biologiques dans la politique.
En outre, une réflexion sur l’œuvre et sur l’influence de Spencer permet de cerner la place de la littérature dans le champ des savoirs en général, et plus particulièrement l’influence qu’exercent les sciences de la vie. Par voie de conséquence, le dossier privilégie une approche pluridisciplinaire qui permet non seulement de rendre justice à une œuvre d’envergure, mais aussi de retrouver cet esprit de curiosité intellectuelle, à visée universaliste qui a dominé le XIXe siècle.

Texte intégral en format PDF

© Centre de recherche LISAA (Littératures, Savoirs et Arts – EA 4120)
Arts et Savoirs n° 4, Mai 2014 Université Paris-Est Marne-la-Vallée
ISSN 2258-093X – URL : lisaa.univ-mlv.fr/arts-et-savoirs/

Niklas BENDER

Niklas BENDER est professeur remplaçant de la chaire de Littérature française à Koblenz-Landau, enseignant-chercheur en Littérature française, italienne et comparée, membre associé du Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (CRP19) à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Domaines de recherche : littérature française et littérature comparée (domaine francoallemand) ; épistémocritique (rapports entre littérature et savoirs au XIXe siècle). Il a déjà collaboré avec G. Séginger, lors d’une journée d’étude sur « Herbert Spencer en France », organisée par lui à l’Université de Paris 3 (mars 2012).

Publications en rapport avec le programme Biolographes:

  • La Lutte des paradigmes : la littérature entre histoire, biologie et médecine (Flaubert, Zola, Fontane), Amsterdam/New York, Rodopi, 2010.
  • Objektivität und literarische Objektivierung seit 1750, Niklas Bender/Steffen Schneider (dir.), Tübingen, Narr, 2010.
  • « Einleitung » et « Die Objektivität der modernen Lyrik (Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé) », Objektivität und literarische Objektivierung seit 1750, Niklas Bender/Steffen Schneider (dir.), Tübingen, Narr, 2010.
  • « Bouvard et Pécuchet : une mise en scène comique des savoirs », in : Arts et Savoirs 1/2012, Bouvard et Pécuchet : la fiction des savoirs (G. Séginger, dir.).
  • « La femme, (et) la bête : anthropologie de l’amour et de la religion chez Flaubert », Revue Flaubert 10/2010 (en ligne depuis mars 2011).